Personnel enseignant

  • L’objectif des changements est d’accorder aux enseignants une plus grande souplesse concernant le choix de leur lieu de travail, tout en respectant les droits des enseignants liés à leur ancienneté.
  • Nous voulons offrir plus de choix et plus de débouchés aux enseignants en Nouvelle-Écosse.
  • Nous voulons offrir plus de choix et plus de débouchés aux enseignants en Nouvelle-Écosse, tout en respectant l’ancienneté et en aidant toutes les écoles à recruter et à conserver le personnel enseignant dont elles ont besoin.
  • Nous nous engageons à collaborer avec nos partenaires sur cette question.
  • Nous nous engageons à collaborer avec nos partenaires pour faire de ces changements une réalité.
  • Il s’agit de questions complexes et nous sommes encore, à l'heure actuelle, en train de déterminer les détails de la méthode que nous adopterons afin de répondre du mieux possible aux besoins des éducateurs et des élèves. Nous tenons à collaborer avec le personnel enseignant et avec le NSTU sur ces questions.
  • Non. Nous sommes en train de mettre au point un système unifié qui aidera les enseignants et les directions des écoles à disposer d’une plus grande souplesse — et non le contraire.
  • L’objectif de ces changements est d’accorder aux enseignants une plus grande souplesse concernant le choix de leur lieu de travail, tout en respectant les droits liés à l’ancienneté.
  • Nous tenons à offrir aux enseignants de la province plus de choix et plus de débouchés — et non le contraire.
  • Non. Il n’y aura aucune incidence sur la couverture offerte aux enseignants par les avantages sociaux.

Les listes pour l’ancienneté sont régies par des accords régionaux avec chaque conseil scolaire considéré comme un employeur distinct. Cette situation sera maintenue. Nous souhaitons cependant offrir plus de choix et d’options aux enseignants, tout en respectant l’ancienneté et en aidant toutes les écoles à recruter et à conserver des enseignants. Les détails des démarches pour parvenir à un tel objectif sont complexes (parce qu’elles mettent en jeu la législation provinciale et les conventions collectives de la province et des régions) et nous sommes encore en train de travailler sur ces questions. Nous tenons à collaborer avec le NSTU et nos autres partenaires à ce sujet.

 Les enseignants ayant le statut de rappel conserveront ce statut au sein de leur région.