La nouvelle entente avec la Nouvelle-Écosse pour la garde d’enfants à l’échelle du Canada

Le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Écosse ont signé l’entente Canada–Nouvelle-Écosse pour l’apprentissage et la garde de jeunes enfants à l’échelle du Canada.

Dans le cadre de cette entente, la Nouvelle-Écosse recevra 604,9 millions de dollars en subventions du gouvernement fédéral au cours des cinq prochaines années, ce qui permettra à la province de réduire de façon importante les couts pour les familles et d’améliorer l’accès à des lieux de haute qualité.

 

young boy

Les recherches montrent que les répercussions académiques, sociales et économiques sont énormes quand les enfants et les familles ont accès à des programmes d’éducation et de garde d’enfants de haute qualité.  

Le nouveau programme d’apprentissage et de garde de jeunes enfants de la Nouvelle-Écosse permettra aux familles qui ont besoin de garde d’enfants d’accéder à des programmes de haute qualité qui sont abordables, souples et inclusifs, peu importe où ils vivent dans la province.

Points saillants du plan :

La nouvelle entente de garde d’enfants à l’échelle du Canada offrira les avantages suivants aux familles :

  • réduction des frais de garde d’enfants d’une moyenne de 50 % d’ici le 31 décembre 2022;
  • frais de garde d’enfants d’une moyenne de 10 $ par jour pour chaque enfant d’ici 2026;
  • création d’au moins 9 500 nouvelles places dans des centres d’apprentissage et de garde de jeunes enfants d’ici le 31 mars 2025, y compris de nouvelles places pour les nouveau-nés et les tout-petits;
  • nouveau programme d’apprentissage précoce pour les enfants de 3 ans, avec priorité accordée aux familles vulnérables ou qui cherchent à obtenir une représentation plus équitable;
  • meilleures options de soins avant et après l’école pour les enfants de 3 à 5 ans qui utilisent les écoles et leurs ressources;
  • création d’un organisme pour gérer tous les centres de garde d’enfants agréés en Nouvelle-Écosse; la surveillance règlementaire demeure la responsabilité de la province par l’entremise du ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance.

     

La Nouvelle-Écosse a aussi fait le lancement d’une nouvelle Stratégie sur la main-d’œuvre intitulée « Excellence en EPE » à l’aide de l’appui financier du gouvernement du Canada.

job seeker

La Stratégie offre les bienfaits suivants aux éducatrices de la petite enfance (EPE) :

  • rémunération et avantages améliorés pour les EPE après une révision du cadre de rémunération qui sera complétée en 2022;
  • introduction d’un processus de certification règlementé pour les EPE;
  • frais de scolarité et manuels gratuits pour plus de 300 membres du personnel qui travaillent actuellement en garde d’enfants et en prématernelle, mais qui n’ont pas de diplôme, y compris des places réservées aux personnes mi’kmaw ou autochtones, aux personnes noires ou afro-néoécossaises, aux personnes acadiennes ou francophones de la Nouvelle-Écosse et aux personnes nouvellement arrivées;
  • bourses offertes à 300 élèves actuellement inscrits à temps plein à des programmes d’EPE pour obtenir un diplôme ou un baccalauréat en Nouvelle-Écosse, et d’autres pour des élèves de groupes cherchant à obtenir une représentation plus équitable;
  • subvention ponctuelle de 500 $ pour les EPE formées qui travaillent dans des centres de garde d’enfants recevant un financement provincial.
     

La Nouvelle-Écosse investit 132,6 millions de dollars en apprentissage et en garde de jeunes enfants annuellement, y compris 54 millions de dollars pour la prématernelle et plus de 75 millions de dollars pour le secteur de garde d’enfants. Il y a 334 centres de garde d’enfants agréés en Nouvelle-Écosse et 14 agences agréées de services garde d’enfants en milieu familial.