Politique sur l’assiduité et la participation des élèves

Foire aux questions pour les parents

Les enseignants veulent voir leurs élèves réussir et nous savons que la réussite des élèves est liée à l’assiduité régulière des élèves. Trop d’élèves s’absentent toutefois trop souvent de l’école. Plus de 25 % manquent plus de 16 jours par an.

Les enseignants nous affirment que les problèmes d’assiduité s’empirent et que beaucoup d’élèves manquent des classes parce que leur absence n’a aucune conséquence pour eux.   

Nous savons également que les employeurs veulent que les élèves acquièrent à l’école de bonnes habitudes de travail qu’ils conserveront ensuite au travail.  
 

Il s’agit de la première politique provinciale régissant l’assiduité des élèves. Elle instaure une approche uniforme de gestion de l’assiduité de tous les élèves à l’échelle de la province.

La politique

  • précisera clairement qu’on s’attend à ce que les élèves se présentent à l’école de façon régulière et à temps; 
  • décrira un ensemble de mesures d’appui, d’incitatifs et de conséquences pouvant améliorer l’assiduité; 
  • déplacera une partie du fardeau des enseignants aux élèves, aux familles et aux partenaires de la collectivité afin qu’ils assument une responsabilité accrue; 
  • respectera le jugement professionnel des enseignants et des directeurs d’école, et laissera à l’école les décisions finales au sujet de l’assiduité.   
     

L’assiduité régulière des élèves constitue un travail d’équipe.  

Suivre attentivement l’assiduité et intervenir hâtivement peuvent aider les élèves et les familles qui éprouvent des difficultés à obtenir le soutien dont ils ont besoin.

Les élèves plus âgés, qui devraient assumer une responsabilité accrue par rapport à leur assiduité, bénéficieront eux aussi des mesures d’appui dont ils ont besoin s’ils manquent trop souvent l’école, mais la possibilité de perdre un crédit pourrait en motiver certains à être présents à l’école. 

La politique déplacera une part de la responsabilité des enseignants vers les élèves et les familles. Ces derniers assumeront une responsabilité accrue en ce qui a trait à la notification de l’école des absences et au rattrapage du travail manqué. 

Les personnes œuvrant dans les domaines de la santé, des services communautaires et de la justice auront elles aussi un rôle à jouer pour aider les élèves (et leurs familles) lorsque les élèves s’absentent pour des raisons qui ne sont pas rattachées à l’école. 
 

Nous voulons que les élèves soient régulièrement présents à l’école, mais nous ne pouvons pas le faire sans l’appui des parents. 

Votre responsabilité de parent est de vous assurer que votre enfant est régulièrement présent à l’école et qu’il se présente à temps. Cela pourrait signifier prendre des engagements pour vos enfants en dehors des heures scolaires normales dans la mesure du possible.

Lorsque votre enfant est absent, vous devriez aviser l’école et préciser la raison de son absence; vous devriez aussi aider votre enfant à rattraper le travail manqué.   

Si un enseignant ou un directeur d’école constate que l’absentéisme de votre enfant pose des problèmes qui affecteront son apprentissage, nous nous attendons à ce que vous collaboriez avec l’école et les partenaires de la collectivité, lorsqu’il y a lieu, afin d’améliorer l’assiduité de votre enfant.

La communication entre la famille et l’école est capitale. 

Nous nous attendons à ce que les élèves et leurs familles nous expliquent les raisons des absences afin que nous puissions fournir un soutien au besoin. Selon la quantité de temps que manque un élève, la communication avec les parents et les mesures de soutien qui leur sont fournies pourraient augmenter.  

Si vous renseignez bien l’école au sujet d’une absence (dans le cas d’une blessure ou d’une maladie, par exemple), notre intervention pourrait ne pas s’avérer nécessaire. 

Dans les situations où l’absentéisme constitue une préoccupation pour la réussite de l’élève, nous vous offrirons à vous et à votre enfant un soutien visant à améliorer l’assiduité de votre enfant. Chaque situation est différente et les mesures de soutien, les services et l’approche correspondront à la situation.

Au niveau secondaire, les élèves qui manquent des classes 20 % ou plus du temps risquent de perdre un crédit.    

Les enseignants ne seront désormais plus obligés de fournir des documents aux élèves à l’avance en vue de leur absence. Ils pourront leur fournir les documents distribués en classe à leur retour, mais ils n’auront pas besoin de le faire à moins que le directeur de l’école ne le demande.  

Il est possible que l’élève perde un crédit au niveau secondaire deuxième cycle seulement s’il manque 20 % ou plus des périodes de classe. Même alors, la mesure serait basée sur la situation personnelle de l'élève et sur le jugement du directeur d’école et de l’enseignant.

Notre but, dans le cadre de la politique, est de veiller à ce que la situation n’atteigne pas un tel point en œuvrant avec l’élève et les parents.

Le guide opérationnel comporte des questions que les directeurs d’école et les enseignants considèreront lorsqu’ils prendront une décision au sujet de la perte d’un crédit. Les directeurs d’école et les enseignants doivent parfaitement comprendre les raisons de l’absence. 

Aucun enfant ne perdra de crédit dans les trois semaines précédant la tenue d’un examen final.   

Une absence de 20 % représente en général une journée par semaine ou une classe sur cinq. 

Il est difficile de fournir un nombre exact, car 20 % varie en fonction de l’école, du niveau scolaire ainsi que de la durée et de la fréquence des classes.  

Il est important de se rappeler qu’une perte de crédit ne pourra survenir qu’au niveau secondaire deuxième cycle.
 

Non. Les élèves devraient assumer une responsabilité accrue à l’égard de leurs absences au fur et à mesure qu’ils deviennent plus matures  ou qu’ils le peuvent selon leur stade de développement. Ils doivent par exemple faire preuve de plus de responsabilité pour expliquer les raisons de leurs absences et rattraper le travail manqué.   

Tous les élèves et familles, peu importe le niveau scolaire de l’élève, bénéficieront des mesures de soutien dont ils ont besoin pour améliorer leur assiduité. 

Notre but est d’aider tous les élèves à être présents à l’école dans la mesure où ils le peuvent. Dans les situations de ce genre, vous collaborerez de près avec l’école (et les partenaires de la collectivité, lorsqu’il y a lieu) pour établir un mécanisme de soutien convenant à votre enfant. 

Le processus de consignation des présences sera extrêmement simple. Si l’élève n’est pas présent à l’école ou ne participe pas à une activité scolaire, il sera considéré comme absent.  

Une assiduité médiocre entraîne un rendement médiocre, quelle que soit la raison de l’absence. Notre but est d’inciter chacun et chacune à se concentrer sur l’amélioration de l’assiduité, ce qui améliora à son tour le succès des élèves.

Les parents devraient seulement faire part des renseignements qu’ils peuvent fournir sans que cela ne leur cause de difficultés, mais la fourniture de la raison de l’absence aide les écoles à comprendre quelle est la meilleure façon de répondre aux besoins personnels d’un enfant si des mesures de soutien s’avèrent nécessaires.

L’assiduité des élèves constitue un travail d’équipe qui nécessite le soutien des directeurs d’école, des enseignants, des parents, des élèves et de la collectivité.

L’attention accrue accordée à l’assiduité et la meilleure compréhension de la raison d’une absence aideront l’école à déterminer quand un élève ou une famille a besoin d’aide. Des partenaires de la collectivité en dehors de l’école devraient fournir l’aide requise lorsque les besoins sont définis.   

Nous appuyant sur ce qui est actuellement en place, nous explorons des possibilités de partenariats avec le ministère des Services communautaires, de la Santé et du Mieux être ainsi qu’avec le ministère de la Justice aux fins de la mise sur pied d’un projet pilote visant à rapprocher les élèves et les familles des mécanismes de soutien supplémentaires dont ils ont besoin pour améliorer l’assiduité des élèves. Ce travail est en cours.  

Des facilitateurs de l’assiduité œuvreront auprès des familles pour déterminer pourquoi un élève s’absente souvent de ses classes et collaboreront avec la famille et des partenaires de la collectivité pour améliorer l’assiduité de l’élève.  

Votre enfant sera considéré comme absent dans toutes ces situations, à moins que l’activité parascolaire ne s’inscrive dans le cadre d’activités scolaires.  

La politique reconnait que les élèves peuvent manquer l’école pour diverses raisons. L’intervention de l’école dépendra de la raison de l’absence, ce qui rend primordiale la communication entre la famille et l’école.     

Si la raison d’une absence est imprévue ou indépendante de la volonté de quiconque, l’école collaborera avec vous et votre famille pour trouver une façon de faciliter la transition de l’élève en classe dans les plus brefs délais.

Les élèves qui participent à des activités scolaires comme des excursions et des sports scolaires ne seront pas considérés comme absents. Le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance est toutefois en pourparlers avec la Nova Scotia School Athletics Federation et d’autres organismes afin qu’on organise un nombre accru d’activités scolaires en dehors des heures scolaires normales. 

Les parents sont encouragés à éviter de prendre des engagements durant les heures scolaires normales, mais ils continuent à jouir du droit de prendre les décisions au sujet de la fréquentation de l’école et des vacances de la famille. Les enseignants ne sont toutefois pas obligés de donner de travail scolaire à l’avance. Les élèves devront rattraper le travail manqué une fois de retour.  

Nous savons que certains élèves participent à des activités hors du cadre scolaire qui les obligent à s’absenter. La décision de manquer l’école pour de telles activités revient aux parents et à l’élève. Dans de telles situations, les familles ont la possibilité d’établir un plan éducatif et de le soumettre à l’examen et à l’approbation du directeur d’école et de l’enseignant.  

Aucune mesure à l’intérieur de la politique n’empêche un conseil scolaire de permettre des exemptions d’examens. Votre école vous précisera l’incidence que la politique pourrait avoir sur les critères d’exemption.

La politique définit des interventions ciblant les élèves qui manquent beaucoup de temps en classe. Les interventions varieront en fonction des besoins et du contexte personnel des élèves. Elles pourraient prévoir l’établissement d’un plan ou contrat d’assiduité, la détermination de mesures de soutien à l’école, au sein du conseil scolaire ou dans le milieu et le rapprochement de l’élève ou de la famille avec les mesures en question.

Le plan opérationnel recommande la démarche qui suit :

  • Intervention 1 – Après un taux d’absence de 5 % des journées/classes, l’enseignant communiquera avec le foyer.
  • Intervention 2 – Après un taux d’absence de 10 % des journées/classes, le directeur de l’école ou le directeur adjoint rencontrera l’élève et possiblement le parent/tuteur afin de discuter des raisons de l’absence et des mesures de soutien qui pourraient s’avérer nécessaires. 
  • Intervention 3 – Après un taux d’absence de 15 % des journées/classes, le directeur de l’école organisera une seconde rencontre avec l’élève et possiblement le parent/tuteur afin de déterminer les interventions ou mesures de soutien supplémentaires qui pourraient aider à éliminer les problèmes d’assiduité courants.
  • Perte de crédit – L’élève pourrait perdre un crédit au niveau secondaire lorsqu’il aura manqué 20 % des périodes de classe. La décision finale à ce sujet reviendra au directeur de l’école et devra être communiquée à l’élève et à la famille.
     

Le gouvernement réexaminera la politique et le guide opérationnel à la fin de l’année scolaire 2017 2018 et il apportera des rajustements en se fondant sur les leçons apprises et les commentaires reçus. Vous pouvez faire part de vos commentaires à n’importe quel moment au cours de l’année en les envoyant à l’adresse attendance@novascotia.ca .