FAQ sur la prématernelle – Transport scolaire par autobus

Mon enfant est inscrit à la prématernelle en septembre. Où puis-je obtenir plus de renseignements au sujet des trajets d’autobus?
Si votre enfant est inscrit à la prématernelle en septembre et qu’il peut bénéficier du transport scolaire par autobus, votre centre régional pour l’éducation ou le Conseil scolaire acadien provincial vous enverront tous les renseignements nécessaires.
Je veux inscrire mon enfant à la prématernelle, mais je ne sais pas si j’ai droit au transport scolaire par autobus. Comment puis-je le vérifier?

Si votre enfant est admissible à la prématernelle cette année, il pourrait également pouvoir bénéficier du transport scolaire par autobus. Une liste des établissements de prématernelle, y compris ceux qui bénéficieront du transport scolaire par autobus durant l’année, est accessible au https://www.ednet.ns.ca/fr/pre-primary/location-listing.

Lorsque vous appelez pour inscrire votre enfant au programme, le préposé peut vous préciser si vous avez droit au transport scolaire par autobus.

Comment mon enfant peut-il devenir admissible au transport scolaire par autobus?
L’admissibilité au transport scolaire par autobus est fonction de la distance de marche limite établie par chaque centre régional pour l’éducation ou par le Conseil scolaire acadien provincial. En d’autres termes, votre enfant doit demeurer à l’extérieur du rayon de la distance de marche établie par votre région.
Comment puis-je vérifier quelle est la distance de marche limite?
La distance de marche limite est établie par chaque centre régional pour l’éducation ou par le Conseil scolaire acadien provincial. Vous pouvez trouver ce renseignement sur leur site Web ou en appelant votre centre régional ou le CSAP.
Des moniteurs seront-ils présents dans les autobus pour les enfants de la prématernelle?
On transporte des enfants de quatre ans de la Nouvelle-Écosse sur une base régulière, en toute sécurité, depuis plus d’une décennie sans surveillance supplémentaire. La surveillance assurée dans les autobus est une décision opérationnelle qui relève du centre régional pour l’éducation ou du CSAP.
Où se trouve mon arrêt d’autobus? À quelle heure l’autobus cueillera-t-il et déposera-t-il mon enfant?
Veuillez communiquer avec votre centre régional pour l’éducation ou avec le Conseil scolaire acadien provincial pour obtenir des réponses à ces questions et à vos autres questions concernant le service d’autobus.
Qui accueillera l’enfant à l’école? Qui le fera monter dans l’autobus pour qu’il revienne à la maison?
Veuillez communiquer avec votre centre régional pour l’éducation ou avec le Conseil scolaire acadien provincial pour obtenir des réponses à ces questions et à vos autres questions concernant le service d’autobus.
Mon enfant portera-t-il une ceinture de sécurité?
En Nouvelle-Écosse, les ceintures de sécurité ne sont pas exigées ou obligatoires dans les autobus.
Mon enfant a des besoins spéciaux. Lui permettra-t-on de voyager en autobus?
critères d’admissibilité du transport scolaire par autobus pour la participation au programme auront accès au transport.
Mon enfant portera-t-il une ceinture de sécurité?

En raison de leurs caractéristiques uniques, les autobus scolaires sont parmi les véhicules les plus sécuritaires sur les routes. La loi sur les véhicules automobiles (Motor Vehicle Act) exige que tous les enfants de moins de 40 livres utilisent une ceinture de sécurité dans un autobus scolaire, si de telles ceintures sont disponibles.

Mon enfant voyagera-t-il en autobus en compagnie de jeunes plus âgés? Et même de jeunes de 12e année?

Votre enfant se trouvera dans le même autobus que les autres membres de votre famille, ses amis et ses voisins de votre communauté.

Les autres enfants qui prendront l’autobus seront ceux qui fréquentent l’école publique.

Il ne s’agit pas d’une situation exceptionnelle, car les enfants de quatre ans voyagent par autobus pour se rendre aux emplacements de leurs programmes et à leurs écoles partout dans la province sur une base régulière, en toute sécurité, depuis plus d’une décennie.