Éducation
inclusive
Introduction

Avec l’éducation inclusive, on s’engage à garantir une éducation qui soit équitable, de grande qualité et sensible à la culture et à la langue, afin de permettre à tous les élèves de connaitre le bienêtre et la réussite.  
 

Dans une école qui pratique l’éducation inclusive, il faut que tous les élèves aient le sentiment d’avoir leur place — d’être acceptés, d’être en sécurité et d’être reconnus à leur juste valeur — afin qu’ils puissent effectuer le meilleur apprentissage possible et connaitre la réussite.
 

La politique de la Nouvelle-Écosse sur l’éducation inclusive est en place depuis septembre 2020. Les enseignants, les autres membres du personnel, les administrateurs, les élèves et les familles collaborent tous en vue de faire en sorte que tous les élèves puissent connaitre la réussite dans notre système éducatif.  
 

Le travail de la Nouvelle-Écosse dans le domaine de l’inclusion s’inspire de la vision et des promesses du rapport de la Commission sur l’éducation inclusive intitulé Les élèves en premier – Une intégration dans l’éducation qui favorise l’enseignement, l’apprentissage et la réussite de tous les élèves de la Nouvelle-Écosse.


Pour lire la politique de la Nouvelle-Écosse sur l’éducation inclusive, veuillez cliquer ici
 

Dispositifs de soutien pour l’éducation inclusive

Dans l’optique de veiller à la réussite de l’éducation inclusive en Nouvelle-Écosse, la province continue d’investir dans les dispositifs de soutien pour l’éducation destinés aux élèves, aux enseignants et aux autres membres du personnel.


Au cours des dernières années, la province a réservé dans son budget des fonds pour près de 900 membres du personnel supplémentaires (conseillers, spécialistes, aide-enseignants, responsables du soutien pour l’autisme et pour les problèmes de comportement, psychologues scolaires, animateurs régionaux pour les Afro-Néoécossais, consultants en éducation des Mi’kmaq, etc.) afin de venir en aide aux élèves dans leur parcours éducatif.


Nous consacrons 60 millions de dollars supplémentaires au système éducatif en vue de renforcer l’apprentissage inclusif. Cliquez ici pour consulter la liste des postes concernés
 

Examen de la mise en œuvre de l’éducation inclusive

En septembre 2020, la Nouvelle-Écosse a adopté une nouvelle politique sur l’éducation inclusive. Nous avons retenu les services de chercheurs de l’Université d’Ottawa pour effectuer une évaluation progressive sur un cycle de trois ans de la mise en œuvre de cette politique.


La Nouvelle-Écosse a demandé à ces chercheurs de lui fournir régulièrement des commentaires et des suggestions sur l’évolution de la situation, afin que nous puissions obtenir les meilleurs résultats pour nos élèves et notre personnel. Ces commentaires et suggestions aideront le système éducatif à modifier sa tactique si nécessaire et à consolider, en dernière analyse, les approches adoptées et ce que nous faisons pour nouer des liens avec les élèves et leur apporter notre soutien. Cet examen se fonde sur les recommandations du rapport Les élèves en premier. 
 

Les informations ci-dessous résument les recommandations des chercheurs concernant les améliorations à apporter au système, d’après leur rapport pour la première année, ainsi que la réponse du ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance à ces recommandations. Le ministère est d’accord avec l’ensemble des sept recommandations des chercheurs. 
 

Examen de la mise en œuvre de l’éducation inclusive

Dispositifs de soutien pour les enseignants et le personnel de soutien sur l’éducation inclusive 

Nous avons plusieurs dispositifs de soutien différents pour les enseignants et pour le personnel de soutien concernant l’éducation inclusive. Visitez le site Web de ressources sur l’éducation inclusive pour explorer certains de ces dispositifs de soutien.
 

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec la direction de votre école, le directeur des programmes de votre centre régional pour l’éducation ou conseil scolaire. Vous pouvez aussi consulter le document suivant : « Soutenir l’apprentissage inclusif et engageant »